• 29 mai 2022 04:22

OGC Nice-ASSE : Les « trous d’air » de Sainté, engagé dans la course au maintien

Mai 12, 2022

FOOTBALL Le coach de Sainté Pascal Dupraz évoque un possible « problème physiologique » de son groupe après un nouveau relâchement contre l’OGC Nice, mercredi soir

  • Meneurs en première période face à Nice, mercredi soir à l’Allianz Riviera, les joueurs de l’ASSE n’ont rien pu faire face à une incroyable remontada (4-2) de retour des vestiaires.
  • « Le football, c’est 94 minutes d’efforts intensifs. Il faut avoir un grand nombre de joueurs capables de les répéter à haute intensité pour durer. Ça peut être aussi une explication », a commenté après la rencontre.

Une excellente première mi-temps, une très bonne fin de match et, au milieu, un « trou d’air » pour Saint-Etienne. Renversés mercredi soir par l’OGC Nice (4-2), les Verts, toujours 18es de la Ligue 1 en position de barragistes, sont coutumiers de ces relâchements.

Et même s’ils « sont véritablement investis », ce n’est « pas dans la durée », selon leur coach qui évoque un possible « problème physiologique ». « Le football, c’est 94 minutes d’efforts intensifs. Il faut avoir un grand nombre de joueurs capables de les répéter à haute intensité pour durer. Ça peut être aussi une explication », a commenté Pascal Dupraz après la rencontre.

Comme à Lorient le 8 avril

Tout avait pourtant très bien commencé pour Sainté. Avec une première opportunité de Denis Bouanga dès la 2e et un but du même allier droit neuf minutes plus tard (0-1, 11e) après un appel à la VAR sur un hors-jeu finalement déjugé. Les Niçois complètement à côté de leur sujet, leurs adversaires du soir à l’Allianz Riviera enfonçaient le clou juste avant la pause. Zaydou Youssouf marquait sur une très belle volée (0-2, 45+5).

Puis, le vide de retour des vestiaires. « On n’a plus fermé les lignes comme auparavant, ni mis Nice en danger quand on sortait de la densité », a pointé le coach des Stéphanois. Comme le 8 avril à Lorient (6-2), les joueurs de Saint-Etienne, meneurs en première mi-temps, ont tout laissé passer sur l’autre moitié du match. Quatre buts en moins de trente minutes. « On n’est pas des Super-héros », a concédé le milieu Adil Aouchiche, en zone mixte, évoquant « un coup de massue ».https://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01357940/zone/1/src/q3xspff

« Nous avons toujours 50 % de chance de se maintenir »

Dont il faudra que les Verts se remettent très vite. A trois points de Metz, le premier relégable, Sainté joue sa prochaine saison en Ligue 1 alors qu’il reste que deux matchs avant la fin du championnat. « Il nous faut des garçons avec plus de fraîcheur mentale, a aussi expliqué Pascal Dupraz. Mais c’est avec ces garçons qu’on doit se maintenir. Et nous avons toujours 50 % de chance d’y parvenir. »

Le club accueillera Reims (12e), samedi au stade Geoffroy-Guichard, et se déplacera à Nantes (9e) le 21 mai. En espérant ne pas rencontrer de nouveaux trous d’air.

Source:www.20minutes.fr

Laisser un commentaire